Mes amiEsFemme qui danse

Voici un enseignement inspiré que j’ai le plaisir de vous partager :

LA VOIE DU COEUR

Pour s’engager sur la voie du cœur, il ne s’agit pas d’établir des normes strictes, tels des carcans dans lesquels nous ne pouvons déroger, car alors, nous devenons prisonniers du chemin qui est censé nous mener vers la liberté. Rien ne devrait être rigidifié dans un moule, comme des règles inscrites sur un tableau et qui sont récitées à chaque heure du jour et de la nuit. Ne soyons pas comme le pendule qui passe de gauche à droite inlassablement et qui n’est aucunement conscient lui-même du mouvement qu’il exécute.

Lorsque nous récitons une prière ou un vœu, le faisons-nous comme le pendule qui va de gauche à droite ou comme le peintre qui est présent à chacun des coups de pinceau qu’il apporte à sa toile ?

Regardons le tableau du peintre comme s’il était le reflet de notre propre existence.

Nous pourrons alors ressentir l’amour, la passion, la beauté, la vie ! Mais aussi parfois la tristesse, la mélancolie, la peine, mais toujours la vie ! Dans chacun des traits, dans chacune des courbes est encodée une émotion, une sensation, et lorsque nous regardons la toile d’un artiste avec les yeux du cœur, nous devenons sensibles aux vibrations et soudainement, nous sentons l’artiste prendre vie en nous. Pour l’instant d’un regard, d’un élan du cœur, nous devenons lui et il devient nous. Nous ne sommes plus séparés. Nous prenons alors conscience que nous sommes tous interreliés dans l’univers, comme le peintre est relié à sa toile et la toile à celui qui l’honore de son regard.

Soyons dans la vie comme l’artiste et comme le contemplatif en même temps.

Alasira

Une réflexion au sujet de «  »

  1. Alasira, tu as bien saisi le mandat de l’artiste. Je te remercie de l’exprimer ainsi afin que les gens saisissent mieux le rôle que joue cet acteur dans la pièce de théâtre de la Vie. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *